Archives de tags : passage

 

Deux jour. Deux longues journées il aura fallu pour avoir des contact humains avec des gens qui ne sont pas tous la pour ça mais auquel l’humain que je suis, sans en avoir conscience, aspire.

 

Si j'étais un vieux con je dirais que c’est des conneries et qu’il vaut mieux ne rien faire mais non, c’est leur donner raison. A les écouter, la Terre devrait cesser de tourner, c’est trop compliqué.

Je ne veux pas que ce texte soit un pamphlet à charge contre ces événements, ça serait démolir ce que des années de bataille pour la reconnaissance de cette culture à mis à se faire. J’aimerais juste assainir quelques points qui peuvent vérolé même les plus agréables conventions.

 

Le premier jour, j’ai pu découvrir un espace totalement hors du temps et en même auquel le temps à consacrer paraît infime tant on aimerait voir la fête se prolonger.

Cet espace nous plonge dans un mélange d’environnement bon enfant, de consumérisme à outrance et de partage. Les gens qui s’y réunissent viennent ainsi soit seul soit en tribu afin de passer un moment agréable auquel l’objectif diffère pour chacun : demander une reconnaissance manuscrite de son ou ses dieux, une discussion, découvrir de nouveaux univers permettant l’évasion ou encore obtenir des objets rares.

 

Si ces objets peuvent en effet l’être, quid du prix qui se révèle être de plus en plus prohibitif si bien qu’une strate sociale peut se permettre de concrétiser leurs mondes imaginaires dans le réel tandis que les autres continueront de rêver. Et le rêve fait vendre.

Dans une entrée en convention, le prix du billet permet certes de payer l’organisation mais quand à se targuer d’avoir ces mêmes objets au prix “convention”, il conviendrait d’avoir des réductions puisque le volume de vente réalisées sur un si court temps permet un mini “black friday” ainsi ayant une vente à perte confortant les pertes par la quantité de volume.

Il s’est développé de plus en plus une “logique” alternative selon certains commerçants qui revient à dire que le prix augmente puisque ces produits sont soit officiels (d’après eux),  soit inédit, soit parce que vous êtes des pigeons.

Entre deux tables qui regorgent de ces objets tous plus improbable, j’aime à poser des questions. Une partie de ces vendeurs sont spécialisés dans la vente en convention et uniquement ici, ou par chance soit sur internet, soit avec le boutiquier du coin.

 

La frénésie continue, entraîné par le flot des visiteurs happés vers la scène principale, ils se ruent pour assister au concours de cosplay qui récompense donc la meilleure prestation / costume. Le gagnant de cette coupe du monde repart avec la somme astronomique de 50€.

Si sa tenue à du mettre un certains nombre d’heures et de matériaux, je suppose que nous sommes très très loin du compte avec cette récompense.

 

Mais ce flot suggère bien d’être emportée par une marée. Une marée qui tient des pancarte “calins gratuits” et qui permet même au plus froid des coeurs de sentir l’humanité et la joie de vivre battre derrière chacun de ces cartons dessinés.